top of page

L’attente se prolonge pour les snowbirds…

Certains ont lancé la serviette, d’autres attendent patiemment la décision du gouvernement américain. Les caravaniers canadiens sont prêts à prendre la route mais devront patienter jusqu’au 21 octobre avant d’avoir la confirmation d’un départ imminent.

Des conditions sanitaires difficiles

Les états américains du sud où se rendent habituellement les snowbirds canadiens sont les plus touchés par la Covid19. La Californie, le Texas et la Floride ont des chiffres particulièrement élevés. Au moment de publier cet article, les USA comptait 42,543,510 de cas et 681,192 décès. Les autorités américaines hésitent toujours à ouvrir leurs frontières aux visiteurs terrestres provenant du Canada, non sans raisons.

L’appel du sud

Pour plusieurs retraités, le séjour dans le sud durant la saison hivernale est un incontournable. Des millions de canadiens, chaque année, se dirigent vers les états du sud qui les accueillent sur leurs terrains de camping. 70% des snowbirds canadiens voyagent avec leurs véhicules récréatifs et sont donc interdits de visite aux USA jusqu’à nouvel ordre. Cela étant dit, il est possible de s’y rendre par avion en suivant les consignes étables. En parlant avec des caravaniers qui ont dû annuler leurs séjours l’an dernier, force est de constater qu’ils sont très inquiets pour l’hiver qui arrive à grands pas.

Neige ou sable?

Alors que l’automne laisse poindre ses couleurs au Québec, des choix difficiles seront à faire pour plusieurs voyageurs. Traverser la frontière et aller s’étendre sur les plages de sable chaud, ou affronter la neige, les vents du nord et les blizzards du Québec? Est-ce qu’on remise les équipements de façon définitive ou est-ce qu’on demeure sur le qui-vive pour un départ éventuel vers des cieux plus cléments?

Des VR isolés et dotés de rouages 4 x 4

On voit arriver sur le marché de plus en plus de motorisés compacts, majoritairement des Classe B et C, équipés de rouage 4 x 4 et mieux protégés contre le froid. Cette nouvelle tendance nous permet peut-être d’envisager des expéditions nordiques pour profiter des pentes enneigées et d’autres activités d’hiver au Québec et ailleurs au Canada? L’avenir nous le dira…. En attendant profitons des couleurs de l’automne et du passage des grandes oies blanches dans différentes régions du Québec.

bottom of page